Fermeture du 6 au 21 août inclus.
Reprise des expéditions le 22 août

La nostalgie de l’individuel

Philippe Lacour

La nostalgie de l’individuel G.-G. Granger

Paru en juin 2012

Vrin - Mathesis

Disponible
Prix : 28,00 €
Acheter

256 pages - 13,5 × 21,5 × 1,6 cm
ISBN 978-2-7116-2410-2 - juin 2012

Présentation

Introducteur en France de Wittgenstein et Peirce, « passeur » décisif d’auteurs comme Russell et Carnap, Gilles-Gaston Granger puise à de nombreuses sources étrangères pour renouveler la tradition française de l’épistémologie historique, héritée de Bachelard et de Cavaillès. Avocat critique de la formalisation, compagnon de route vigilant du structuralisme, c’est aussi un observateur attentif des sciences humaines du XXe siècle. Mais, plus encore qu’une épistémologie comparative, son œuvre constitue une ambitieuse métaphysique du singulier et une très originale reformulation de la rationalité pratique. Sa réflexion conjoint en effet engagement ontologique et souci critique au service d’une philosophie transcendantale de l’expérience concrète. Existentialisme atypique, cette pensée dialectique des formes symboliques fait de la rationalité un labeur inachevé. Parce que le grain de la réalité n’est pas donné, mais conquis à l’issue d’un long détour objectivant, la philosophie prend la forme opératoire d’une herméneutique rigoureuse. La nostalgie de l’individuel désigne le mouvement intime de ce rationalisme de la médiation minutieuse.
Cette étude, qui s’appuie sur l’intégralité de l’œuvre publiée de Gilles-Gaston Granger, en souligne pour la première fois l’originalité dans la pensée française du XXe siècle.