Le sujet de la passion

Alain de Libera

Le sujet de la passion Cours du Collège de France 2015-2016

Paru en octobre 2021

Vrin - Bibliothèque d'Histoire de la Philosophie

Disponible
Prix : 28,00 €
Acheter

536 pages - 13,5 × 21,5 × 3,2 cm
ISBN 978-2-7116-2962-6 - octobre 2021

Présentation

Après L’invention du sujet moderne (2014), et La Volonté et l’action (2015), le cours du semestre d’hiver 2016 abordait la question du sujet de la passion pour tester sur la « durée longue », la thèse principale de l’archéologie du sujet, faisant de la christologie le laboratoire ontologique et éthique de l’anthropologie occidentale. En suivant des dossiers aussi différents que la querelle du monothélisme dans l’Antiquité tardive ou celle de l’Eucharistie dans la « prémodernité », on poursuivait un double objectif : arracher la théologie et son histoire à l’enfer des « études subalternes », rapatrier la théologie « grecque » dite « orientale » dans l’histoire de la pensée « européenne » – autrement dit : remettre l’Église au milieu du village, et la Grèce en Europe. La question du sujet de la souffrance du Christ sur la Croix, celle du statut de la douleur dans la stigmatisation de François d’Assise ou les pratiques ascétiques du « mystique » rhénan Henri Suso, ont été l’occasion d’examiner sur une base nouvelle la genèse des notions de contagion et de compassion, censées rendre compte de la possibilité d’un « partage de la souffrance » entre l’homme, les hommes et Dieu, ainsi que les complexes de problèmes déployés depuis les Problemata du Pseudo-Aristote jusqu’à la théorie luthérienne de la communication des idiomes et les controverses christologiques du XVIe siècle (comme le « colloque » de Montbéliard de 1586 opposant luthériens et calvinistes), pour penser ensemble, à partir du couple passion-Passion, dans l’horizon d’une métaphysique de l’Incarnation, l’élaboration croisée – ce qu’on appelle ici le « chiasme » – de la souffrance humaine et de la souffrance de Dieu.

L’Auteur

Alain de Libera est professeur émérite au Collège de France où il a occupé la chaire d’histoire de la philosophie médiévale de 2013 à 2019.

Du même auteur