Fermeture du 6 au 21 août inclus.
Reprise des expéditions le 22 août

Le principe d’obligation

Bruno Bernardi

Le principe d’obligation

Paru en août 2007

Vrin - Éditions de l’EHESS - Contextes

Disponible
Prix : 35,50 €
Acheter

336 pages - 13,5 × 21,5 × 2,0 cm
ISBN 978-2-7116-1924-5 - août 2007

Présentation

En faisant du consentement la marque de la souveraineté et du libre examen le fondement du devoir moral, la modernité met l’individu à la source de sa propre obligation. C’est devoir le délier pour qu’il puisse se lier. L’obligation apparaît ainsi comme le principe et le problème constitutif de la modernité politique.
Cet essai d’histoire conceptuelle montre comment, de Bodin à Rousseau, dans la tradition jus naturaliste comme chez ceux qui la contestent, la question de l’obligation est la question commune : comment obliger une volonté libre? L’école du doit naturel, dont les doctrines des droits de l’homme ont hérité, fonde l’obligation politique sur l’obligation morale. Rousseau lui oppose la double nécessité d’un fondement sui generis de l’obligation politique et de la production sociale du sentiment d’obligation.
Alors que s’épuise le pouvoir de cohésion des communautés d’appartenance et que s’avère exorbitant de demander à l’obligation morale de former le lien social, nos sociétés ne sont-elles pas confrontées à la difficulté qu’elles se sont créée : devoir tirer du mode d’existence politique de leurs membres le sentiment du lien sans lequel la société se défait?

L’Auteur

Bruno Bernardi enseigne la philosophie en Première supérieure à Marseille