Les signes et l’insignifiant

André Robinet

Les signes et l’insignifiant

Paru en avril 2005

Vrin - Pour demain

Disponible
Prix : 23,00 €
Acheter

192 pages - 13,5 × 21,5 × 1,2 cm
ISBN 978-2-7116-1703-6 - avril 2005

Présentation

Cette troisième étape sur Le Chemin du Vieux-Moulin revient du possible au réel, à cet être-là avec maintenant et ici, qui discrime le présent humanisme des pistes ouvertes par les chemins de la fôret ou par ceux de la liberté. Sous l’angle de l’avoir-été-là la paléoanthropologie apporte au philosophe maints sujets de réflexions compatibles avec l’approche d’une anthropologie, surtout négative : encéphaliser, apprendre, utiliser, rêver, mourir, faire du feu, se mirer. Que nous ne soyons plus seulement newtoniens nous ouvre les voies de l’homme sidéral qui offrent à notre exploration un plein essor et qui prend droit de cité philosophique. Qu’appotait à ce sujet l’exégétique biblique en déchiffrant le signe IHWH? L’archéologie salomonienne n’est pas de toute évidence et il est instructif de comparer ce qui en fut écrit dans le Livre avec ce qui en est induit dans nos livres d’archéologie biblique. On en vient alors à s’interroger sur le signe lui-même : signaler, signaliser, signifier, signer, en dépistant cette énonciation des signes vers une prolation métaphysique universelle qu’une langue de la monade cherche à prendre en charge.

L’Auteur

André Robinet est directeur de recherche au CNRS et professeur à l’Université de Bruxelles.

Du même auteur