Fermeture du 6 au 21 août inclus.
Reprise des expéditions le 22 août

Le problème des universaux à la faculté des arts de Paris entre 1230 et 1260

David Piché

Le problème des universaux à la faculté des arts de Paris entre 1230 et 1260

Paru en janvier 2005

Vrin - Sic et Non

Disponible
Prix : 41,00 €
Acheter

368 pages - 13,5 × 21,5 × 2,2 cm
ISBN 978-2-7116-1658-9 - janvier 2005

Présentation

La narration de l’histoire du problème des universaux souffre d’une importante lacune : on ne sait rien du traitement que ce problème a reçu de la part de ceux qui faisaient profession de philosopher à l’Université de Paris entre 1230 et 1260. C’est à ce deficit de savoir que le présent ouvrage s’attaque. Il se déploie en trois dimensions. En premier lieu, nous offrons une édition critique et une traduction française sectorielles d’un commentaire latin sur l’Isogoge de Porphyre ayant pour auteur un dénommé Robertus Anglicus qui, comme nous le montrons, fut magister artium à Paris aux alentours de 1250. En deuxième lieu, nous sondons l’architectonique de ce texte et des écrits parallèles que rédigèrent des philosophes contemporains, nommément Jean le Page, Nicolas de Paris et Robert Kilwardby. Finalement, par l’entremise d’une étude comparative qui met à profit des œuvres inédites de ces artiens, nous explicitons, interprétons et évaluons les schèmes de lecture, les séquences argumentatives et les composantes doctrinales qui forment la “moelle” philosophique du commentaire isagogique de Robertus Anglicus.

L’Auteur

David Piché, docteur en philosophie, enseigne à l’Université Laval et à l’Université de Montréal.