L’animal dans l’Antiquité

Barbara Cassin, Jean-Louis Labarrière et Gilbert Romeyer Dherbey (ed.)

L’animal dans l’Antiquité

Paru en novembre 1997

Vrin - Bibliothèque d'Histoire de la Philosophie

En réimpression
Prix : 55,00 €
M’avertir de la disponibilité

632 pages - 13,5 × 21,5 × 3,8 cm
ISBN 978-2-7116-1323-6 - novembre 1997

Présentation

« L’un a les flancs bleutés, l’autre la poitrine gluante; une nageoire pousse ici sur un dos, surgit là une queue; tantôt la tête manque, tantôt le reste; la main de celui-ci ondule, et celui-là réclame en hurlant ses pieds qui s’évanouissent. »
Introduisant à la polymorphie de l’animal, le frontispice, ainsi commenté par Philostrate, est déployé à travers ce receuil qui explore la différence entre homme, animal et plante. De la médecine à la religion, en passant par les modèles et contre-modèles politiques, les métaphores et les fables, l’imagerie et la logique, textes et images y sont analysés. Car l’animal (dit-on même « animal » en grec?) est l’un des lieux de polémique majeurs pour déterminer les ruptures au sein de l’Antiquité gréco-latine et mieux fixer les coupures entre Antiquité et Modernité.

Les auteurs

Ont collaboré à ce volume : L. Ayache, F. Bader, J.-F. Baludé, M. Bastit, R. Bodéüs, L. Bodson, J. Bollack, A. Brancacci, L. Brisson, M.-L. Desclos, U. Dierauer, S. Ebbesen, E. de Fontenay,