Les rapports de l’âme et du corps

Bernard Baertschi

Les rapports de l’âme et du corps Descartes, Diderot et Maine de Biran

Paru en octobre 1992

Vrin - Bibliothèque d'Histoire de la Philosophie

Disponible
Prix : 53,00 €
Acheter

434 pages -
ISBN 978-2-7116-1116-4 - octobre 1992

Présentation

L’antique question des rapports de l’âme et du corps a été profondément renouvelée avec Descartes, tellement que, souvent, la solution dualiste qu’il lui a donnée est présentée comme un édifice métaphysique se suffisant à lui-même. C’est oublier qu’elle s’inscrit dans un mouvement inauguré par l’émergence de la science nouvelle et le rejet de la vision scolastique de la nature. Ce mouvement qui, en France, se développe en une tradition vigoureuse, avant d’être supplanté par le kantisme et l’idéalisme allemand vers le milieu du XIXe siècle, suscite après Descartes le développement de la biologie, qui se détache de la physique mécanicienne en s’y opposant, puis de la psychologie. Or, ces sciences induisent deux autres conceptions des rapports psychophysiques : le matérialisme avec Diderot et un dualisme renouvelé tendant vers un monisme spiritualiste avec Maine de Biran, ce qui indique à quel point la thèse de l’influence réelle devient difficile à articuler pour qui admet la vérité de la science nouvelle.

L’Auteur

Bernard Baertschi est professeur de philosophie au Collège Saussure, à Genève.