Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

Spinoza en ses scolies

Philippe Sergeant

EUR 35,00
Disponible sous 6 jours Ajouter au panier
La philosophie spinoziste est une philosophie du désir. Ce désir constitue l’essence de chacune de nos actions. Il est notre droit inaliénable. Ce désir est infini, éternel, substantiellement parlant. C’est pourquoi l’Éthique commence par définir la Substance. Mais dans la vie quotidienne, dans la durée, il est l’objet, affectivement parlant, de fluctuations. C’est pourquoi ce désir substantiel a une plasticité, invente ses modalités et crée une jurisprudence. Le désir est création.
Le désir spinoziste est donc ce rapport du droit à la jurisprudence qui détermine nécessairement, dans toutes circonstances, notre marge de liberté, pour peu que nous nous émancipions de la servitude des passions qui nous aveuglent. Cette pratique spinoziste du désir est tout, sauf une justification de l’arbitraire. Le désir spinoziste est nécessaire, d’une nécessité absolue : action, création, nécessité définissent l’essence de l’homme libre.
Spinoza offre au lecteur d’aujourd’hui la possibilité de réfléchir sans mysticisme, sans souci eschatologique. Le spinozisme permet surtout d’éviter les écueils du scepticisme et de ses inévitables dépressions. Il affirme cette vie, ici et maintenant, comme épreuve de ce qu’il y a d’unique en chacun de nous. Ne serait-ce que pour ces motifs, il mérite notre attention.
Cet essai est consacré aux scolies. Nous avons pensé que ceux-ci pouvaient faire l’objet d’une étude séparée. Ils traversent et relient les cinq parties de l’Éthique, et y déposent, par l’humour et parfois la colère, les mouvements de l’esprit et des affects qui mènent à la connaissance intuitive des choses singulières dans la cinquième partie consacrée à l’expérience de l’éternité.
En dernier lieu, nous verrons que la Substance spinoziste, ainsi que le mode fini qui l’exprime, se disent dans un rapport d’altérité. Vouloir identifier ou déterminer cette altérité « ontologiquement » mène à une impasse. Le spinozisme est un « faire », une éthique, et non une ontologie ni même une théologie ou une téléologie. Il n’y a, en lui, ni science de l’être, ni finalité naturelle, ni plan divin.
[Présentation de l’éditeur]

Les éditions du littéraire - La Bibliothèque d’Alexandrie
500 pages - 13,5 × 21,5 cm
ISBN 978-2-919318-47-6 - mai 2018

Dans la même collection: La Bibliothèque d’Alexandrie / Les éditions du littéraire


Gilles Deleuze, l’automate spirituel
Philippe Sergeant

Épuisé
Tous les livres de cette collection »

Chez le même éditeur : Les éditions du littéraire


Gilles Deleuze, l’automate spirituel
Philippe Sergeant

Épuisé
Tous les livres de cette collection »

LIBRAIRIE PHILOSOPHIQUE J. VRIN

PLAN DU SITE

6, place de la Sorbonne
75005 PARIS - FRANCE

Tel: +33 (0)1 43 54 03 47
Fax: +33 (0)1 43 54 48 18
SARL au capital de 360 000 €
RCS PARIS B 388 236 952


La librairie est ouverte
du mardi au vendredi de 10h à 19h
le lundi et le samedi de 10h30 à 19h
  Accueil
Blog
Nouveautés
A paraître
Collections

© 2021 - Contacts | Mentions légales | Conditions générales de vente | Paiement sécurisé