Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

Métamorphoses du roman français

Avatars d’u genre dévorateur

José Manuel Losada Goya

EUR 48,50
Disponible Ajouter au panier
Depuis son apparition, le roman n’a cessé de se métamorphoser. Aux romans bretons de Chrétien succèdent des textes novateurs comme Ysaÿe le Triste, au début du XVe siècle. Les romans de la Renaissance se dégagent de la question du vrai et du faux et annoncent déjà la poétique pré-moderne (Merlin, Baldus, Les Angoysses douloureuses, Alector, Heptaméron). De J.-P. Camus à l’abbé Faydit, s’installe l’idée de l’antinomie religion-roman; d’autres questions centrent la réflexion sur le roman au XVIIe siècle et ses mises en pratique : l’ambition d’exemplarité (les Scudéry), l’accommodement des styles aux personnages (Sorel). Aux prises avec un épuisement du genre, le XVIIIe siècle invente des solutions : la fusion des nouvelles dans l’encadrement de la structure (Challe), le brouillage de formes et contenus (Voltaire), l’inflexion empirique (Diderot, Laclos), le besoin de faire sentir les passions (cercle d’Épinay). Au XIXe siècle, le roman cherche à raconter le moi véritable plutôt qu’une histoire (Senancour, Chateaubriand), privilégié le monologue intérieur (Stendhal) ou, encore, tente d’illustrer le rapport de la féminité et de l’autobiographie (Sand). Modification du roman, modification de la représentation : le sujet observateur se trouve bouleversé (Hugo) et l’intrigue dévalorisée au profit du milieu (Zola). Le XXe siècle, enfin, offre des voies difficiles à unifier : caractère classique et novateur à la fois du projet proustien, mémoire historique provocatrice, équilibre entre les expériences intimes et le tissage rythmique de la parole (Giono, Butor), imbrication d’écriture et féminisme (A. Ernaux), influence du fait divers (Besson, Jonquet), symbiose vivante des cultures (Cheng), paradoxe, enfin, de vouloir cerner des mouvements contestataires comme mai 68.

Peeters - La République des Lettres
324 pages - 16 × 24 cm
ISBN 978-90-429-2201-3 - mars 2010

LIBRAIRIE PHILOSOPHIQUE J. VRIN

PLAN DU SITE

6, place de la Sorbonne
75005 PARIS - FRANCE

Tel: +33 (0)1 43 54 03 47
Fax: +33 (0)1 43 54 48 18
SARL au capital de 360 000 €
RCS PARIS B 388 236 952


La librairie est ouverte
du mardi au vendredi de 10h à 19h
le lundi et le samedi de 10h30 à 19h
  Accueil
Blog
Nouveautés
A paraître
Collections

© 2019 - Contacts | Mentions légales | Conditions générales de vente | Paiement sécurisé