Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

Deux parfaits inconnus

Michele Tortorici

EUR 11,00
Disponible Ajouter au panier
Odetta, Romaine d’âge mûr qui, ancienne libraire, loue une partie de son appartement du quartier San Lorenzo à des étudiants, se livre, dans cette première fiction de Michele Tortorici, à deux longues conversations : d’abord avec un électricien venu réparer une panne à son domicile entre midi et deux puis avec un nouveau locataire, arrivant ce même après-midi d’un dimanche d’hiver.
Dialogues? Pas vraiment car elle est seule à parler : une loghorrée où elle passe du coq à l’âne et dont elle renoue les fils avec une parfaite maestria. Monologues? Pas vraiment non plus : ses phrases laissent constamment deviner les réponses de ses interlocuteurs ainsi que leurs gestes ou mimiques.
Sûre d’elle, ne redoutant ni sujet grivois ni confession intime, l’intarissable logeuse est dotée d’une vaste culture embrassant les moindres répliques de Totò, le football, la linguistique, l’œuvre de Dante – qu’elle peut citer de tête et commenter –, la philosophie, l’économie, bien sûr la politique, etc. Un savoureux pêle-mêle de cocasseries, réflexions fines, jugements à l’emporte-pièce et, surprenantes pour les deux « parfaits inconnus » qu’elle a en face d’elle à tour de rôle, confidences sur sa vie privée – celles-ci livrant à la fin un étonnant secret.
Texte d’un allant continuel, tout d’humour et d’écoute et qui parfois n’est pas sans rappeler Au but, l’une des grandes pièces de Thomas Bernhard, Deux parfaits inconnus met en scène, littéralement, ce personnage remarquablement vivant et complexe qu’est Odetta et, par sa virtuosité narrative, sait faire du lecteur un autre interlocuteur – le troisième, comme caché mais non le moindre.

Professeur de lettres classiques puis proviseur, Michele Tortorici a par la suite mené une carrière dans l’administration pédagogique. Directeur et coauteur d’une importante histoire de la littérature italienne (Oberon, 1993), il est l’auteur de quatre recueils de poèmes : La mente irretita (Manni, 2008), I segnalibri di Berlino (Campanotto, 2009), Versi inutili e altre inutilità (Edicit, 2010) et Viaggio all’osteria della terra (Manni, 2012). Le premier d’entre eux a très vite été publié en France par les éditions vagabonde (La Pensée prise au piège, traduit et préfacé par Danièle Robert, 2010).

Chemin de Ronde - Stilnovo
96 pages - 13,5 × 18,5 cm
ISBN 978-2-905357-10-6 - novembre 2014

LIBRAIRIE PHILOSOPHIQUE J. VRIN

PLAN DU SITE

6, place de la Sorbonne
75005 PARIS - FRANCE

Tel: +33 (0)1 43 54 03 47
Fax: +33 (0)1 43 54 48 18
SARL au capital de 360 000 €
RCS PARIS B 388 236 952


La librairie est ouverte
du lundi au vendredi de 10h à 19h
et le samedi de 10h30 à 19h
  Accueil
Blog
Nouveautés
A paraître
Collections

© 2017 - Contacts | Mentions légales | Conditions générales de vente | Paiement sécurisé