Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

Vauvenargues. Philosophie de la force active

Critique et Anthropologie

Laurent Bove (dir.)

EUR 63,00
Disponible sous 6 jours Ajouter au panier
Dans Le voyageur et son ombre, Nietzsche reconnaît en Vauvenargues un de ces penseurs aux « idées véritables » dont il se sent proche. Chez Vauvenargues, en effet, la pensée comme l’acte d’écrire ont une fonction vitale. Nul, plus que lui, n’a redouté les effets mortifères de la raison abstraite et du monde convenu de la République des Lettres.
Penseur singulier, intempestif, Vauvenargues désire se tenir au plus près du réel qu’il “est”. Là est sa passion de vivre, de penser et d’écrire, par-delà les modes et les plans de carrières que la prudence et l’ambition de son ami Mirabeau, pourtant lui conseillent: « La philosophie que je suis, répond Vauvenargues, ne souffre rien que d’elle-même ». A seize ans, Vauvenargues pleure de joie en lisant Les Vies des hommes illustres de Plutarque, comme il dévore avec le même enthousiasme Sénèque et des lettres de Brutus à Cicéron. A vingt-deux ans il écrit un Traité sur le libre arbitre dans lequel il opte pour une philosophie de la puissance d’agir et de la nécessité intégrale. A vingt-cinq ans, il confie son immense admiration et son affection (« un auteur qui me touche extrêmement ») pour Boulainviller, cet aristocrate anti-absolutiste, qui a publié en 1731 l’important Essai de Métaphysique, première traduction libre et, ô combien, complice des trois premières parties de l’Éthique de Spinoza. Certes, Vauvenargues fut un grand lecteur de Pascal, de La Rochefoucauld et sans doute aussi de Malebranche, mais c’est contre eux qu’il construit une philosophie de la « force active », aux allures “anglaises”, dans laquelle on peut lire les échos de Locke et de Shaftesbury. Voltaire enfin - qu’il a l’immense bonheur de connaître à la fin de sa vie - dira de lui qu’il possédait « à l’âge de vingt-cinq ans la vraie philosophie et la vraie éloquence sans autre étude que le secours de quelques bons livres ». [Quatrième de couverture]
Actes du colloque « Vauvenargues » à la Sorbonne les 7 et 8 novembre 1997 à l’occasion du 250e anniversaire de la mort du moraliste aixois.

Honoré Champion Éditeur -
328 pages - 15 × 22 cm
ISBN 978-2-7453-0307-3 - novembre 2014

LIBRAIRIE PHILOSOPHIQUE J. VRIN

PLAN DU SITE

6, place de la Sorbonne
75005 PARIS - FRANCE

Tel: +33 (0)1 43 54 03 47
Fax: +33 (0)1 43 54 48 18
SARL au capital de 360 000 €
RCS PARIS B 388 236 952


La librairie est ouverte
du lundi au vendredi de 10h à 19h
et le samedi de 10h30 à 19h
  Accueil
Blog
Nouveautés
A paraître
Collections

© 2017 - Contacts | Mentions légales | Conditions générales de vente | Paiement sécurisé