Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

Le sujet « archéologique » et boécien

Hommage institutionnel et amical à Alain de Libera

Claude Lafleur (dir.)

EUR 36,00
Disponible Ajouter au panier
Il y a d’abord un sujet unique concrétisé dans un homme d’exception, Alain de Libera, dont l’œuvre abondante et novatrice est également exceptionnelle, bien au-delà du champ pourtant déjà si étendu – millénaire – de la philosophie médiévale; il y a ensuite une institution, l’Université Laval (Québec), un sujet-support universitaire, qui a reconnu ces faits et en a témoigné par la remise d’un doctorat honoris causa, consolidant ainsi les liens d’amitié avec le sujet récipiendaire, au moment où, parallèlement, le philosophe médiéviste venait d’être nommé, au Collège de France, titulaire de la Chaire, recréée cinq décennies après le départ d’Étienne Gilson, d’Histoire de la philosophie médiévale; il y a aussi le sujet, si cher à la modernité, dont une archéologie philosophique, de manière insigne, met au jour, en le dégageant, le socle curieusement inversé sur lequel il repose suite à un renversement séculaire (les pages ici offertes fournissant, en guise d’un condensé original aux accents de biographie intellectuelle, un « compagnon » à la lecture éclairée du grand cycle de l’Archéologie du sujet); il y a enfin « la théorie dite du sujet unique » reconnue et examinée par le récipiendaire dans l’exposé boécien sur les universaux où elle est d’abord énoncée, en attendant que l’on réfléchisse encore (avec J. Carrier et C. Lafleur) sur cet unum subiectum, avec sa nécessaire neutralité – préfigurant (sans vouloir ainsi sacrifier « au mouvement rétrograde du vrai ») l’intuition husserlienne de l’essence pure (Wesensanschauung) – dans le Second commentaire sur l’Isagoge de Porphyre (en contraste avec le statut de paradigme « ontologique » de son équivalent, la simplex forma par ailleurs sommet cognitif, dans la Consolation de Philosophie), un sujet unique dont une interprétation nominaliste (inspirée à C. Panaccio par Ockham et Buridan) admet la possibilité logico-grammaticale ou la bivalence ontologico-sémantique, la perspective ockhamiste, prioritairement développée ici, pouvant facilement se voir attribuer, pour une partie, un prodrome abélardien. Voilà un aperçu des principaux éléments humains, institutionnels, historiques et conceptuels qui composent ce dossier philosophique contextuel et textuel, complété : par une étude (signée J.-M. Narbonne) identifiant un « nouveau sujet », fictionnel, pour la Poétique d’Aristote; par un retour, sous forme de notes critiques « vintage », sur les deux ouvrages libéraniens intitulés La philosophie médiévale (l’un thématique, l’autre chronologique); et ultimement par une Bibliographie, ainsi qu’un Index des noms, visant à permettre une efficace et féconde consultation de cet ensemble historico-herméneutique stimulant pour la pensée.

Vrin / Presses de l’Universite Laval - Zêtêsis
384 pages - 15 × 23 cm
ISBN 978-2-7116-4385-1 - janvier 2017

LIBRAIRIE PHILOSOPHIQUE J. VRIN

PLAN DU SITE

6, place de la Sorbonne
75005 PARIS - FRANCE

Tel: +33 (0)1 43 54 03 47
Fax: +33 (0)1 43 54 48 18
SARL au capital de 360 000 €
RCS PARIS B 388 236 952


La librairie est ouverte
du lundi au vendredi de 10h à 19h
et le samedi de 10h30 à 19h
  Accueil
Blog
Nouveautés
A paraître
Collections

© 2017 - Contacts | Mentions légales | Conditions générales de vente | Paiement sécurisé