Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

Identité et réalité

Émile Meyerson

En réimpression
Si vous souhaitez recevoir un e-mail au moment de la parution/disponibilité de ce titre, laissez votre adresse ci-dessous:
Paru pour la première fois en 1908, l’essai d’Émile Meyerson Identité et réalité demeure aujourd’hui un classique de la philosophie des sciences, dont A. Koyré a salué l’importance.
Un premier aspect important de cet ouvrage concerne la conception et le statut même de la science (physique, biologie, etc.). Meyerson développe une critique profonde de la conception positiviste de la science formulée par Auguste Comte, en montrant l’impossibilité de penser des rapports phénoménaux sans leur présupposer des supports : la « légalité » ne peut pas se résoudre dans la « causalité ». C’est la raison pour laquelle l’auteur s’efforce de définir un substantialisme renouvelé, apte à échapper aux critiques positivistes.
L’autre thèse essentielle de cet essai se rapporte bien entendu au célèbre concept de « causalité scientifique » : le concept de légalité mis en jeu dans la conception positiviste de la science ne suffit pas, car la science cherche également à expliquer les phénomènes; et c’est précisement cette explication, qui consiste dans l’identification de l’antécédent au conéquent, que l’auteur appelle la causalité scientifique, et qu’il distingue et oppose à la causalité théologique aussi bien qu’à la causalité efficiente.